PASCAL BOURGEOIS-MOINE

Publié le

Pascal expose régulièrement aux Salon Réalités Nouvelles et Comparaison, et parfois au Salon d'Automne.

 

 

TEMOIGNAGE

 

Si j’écris, c’est pour apporter un témoignage, non sur le peintre, Pascal Bourgeois-Moine, que vous pourriez joindre au 01 40 47 08 40 et seulement car cet homme ne possède aucun portable : rien, si ce n’est ses peintures, et c’est donc sur elle que je vais témoigner.

 

REMARQUE

 

Pour les œuvres de Pascal, on dira  « peintures » et non « tableaux » car à première vue, c’est bien de la peinture que l’artiste présente, et en quantités volumineuses. Ainsi, dira-t-on une « peinture de Pascal », comme : « un marbre de Rodin ». Mais si c’est souvent par la matière que l’on répertorie l’art, au lieu d’évoquer le sujet ; ici, on ne trouve pas autre chose pour définir son jugement, au point qu’une frayeur nous gagne : « Aurait-il accroché ses palettes ? Mais alors : où sont passées les toiles ? »… Les scénarios les plus douteux vous traversent.

 

Je passais, dimanche, un assez long moment à bavarder avec Pascal, dans le studio où il vit et peint, dans le quatorzième arrondissement de Paris… C’est alors que je constatais ceci.

 

Loin d’être abstraite, chaque peinture devient, au coin de l’œil d’abord, puis pleinement, une scénette, une évocation précise d’un lieu, d’un moment passé quelque part par le peintre, un bref instant de sa vie, et que son cerveau a enregistré, synthétisé, pour nous le restituer avec toute l’âme de sa mémoire émotionnelle avec la force incomparable de l'éternité…

 

Or curieusement, vous voyez bientôt se détacher des surfaces ces mêmes choses, comme un coucou sort de l’horloge dans un carillon enneigé de couleurs. Votre œil aurait-il perdu « son contrôle » ? Vous vous exposez à jamais vu ! Rapidement, alors, vous percevez qu’elles bougent, ces masses, oscillent, sans doute à cause de la lumière qui tournant, se prend les pieds dedans, à tel point qu’à la fin, on finit par croire que la matière peint la lumière : ce qui n’est pas très ordinaire, mais ressemble à la vie.

 

P.S. : Je sais le public sévère quant à la qualité des images... Ici, elles ont été prises, volées presque, au cours du bavardage... 

Pascal Bourgeois-Moine

Pascal Bourgeois-Moine

Peintures de Pascal Bourgeois-Moine
Peintures de Pascal Bourgeois-Moine
Peintures de Pascal Bourgeois-Moine
Peintures de Pascal Bourgeois-Moine
Peintures de Pascal Bourgeois-Moine
Peintures de Pascal Bourgeois-Moine
Peintures de Pascal Bourgeois-Moine
Peintures de Pascal Bourgeois-Moine
Peintures de Pascal Bourgeois-Moine
Peintures de Pascal Bourgeois-Moine
Peintures de Pascal Bourgeois-Moine
Peintures de Pascal Bourgeois-Moine

Peintures de Pascal Bourgeois-Moine

Dessins de Pascal Bourgeois-Moine
Dessins de Pascal Bourgeois-Moine
Dessins de Pascal Bourgeois-Moine
Dessins de Pascal Bourgeois-Moine
Dessins de Pascal Bourgeois-Moine
Dessins de Pascal Bourgeois-Moine
Dessins de Pascal Bourgeois-Moine

Dessins de Pascal Bourgeois-Moine

Publié dans Articles sur l'art

Commenter cet article